Déka Éwé, Nouvel Espoir pour la Jeunesse (NEJ) et les habitants de Damadé ont travaillé ensemble à la réalisation de ce projet de la solidarité internationale autour de la construction d’une école éco-responsable à Damadé, au sud du Togo.

Ce projet, lancé en août 2016, s’inscrit dans un partenariat global avec le village de Damadé et fait suite à l’inauguration en 2014 de latrines et d’un système de récupération d’eau.

« Verdissons nos cahiers » a pour but de garantir une meilleure scolarisation et fréquentation de l’école du village. Les différentes instances du village font preuve d’une forte motivation pour l’éducation de leurs enfants. En effet, une école d’initiative populaire a déjà été créée pour encourager la scolarisation. Elle comprend trois salles de classe du CP au CM2 créées en 2007. Toutefois, elle ne permet pas d’accueillir les 150 élèves scolarisés et sa structure en apatam non étanche ne garantit pas la sécurité des enfants, notamment en période de pluies.

« Verdissons nos cahiers » est donc un projet qui s’inscrit dans un souci d’amélioration des conditions et de la qualité de l’éducation primaire et a pour objectif sous-jacent l’épanouissement des enfants.

Photo de l’ancienne école de Damadé

Un projet pour une sensibilisation à l’écologie

La construction a été faite à partir de méthodes écologiques sélectionnées avec l’aide d’une architecte locale spécialisée.

Au fil de nos recherches et de nos rencontres avec des architectes togolais, la technique BTC (brique en terre compressée) est apparue comme le choix de matériau le plus adapté au projet. En mêlant de la terre avec seulement 8% de ciment, elle permet de concevoir un édifice respectueux de l’environnement, qui résiste aux intempéries et garantit une meilleure isolation thermique. En effet, les bâtiments construits en tôle et en béton conservent la chaleur et produisent des conditions de travail désagréables pour les élèves.

De plus cette technique facile à maîtriser a permis aux habitants de participer aux chantiers de manière volontaire. Ils ont fournis des matériaux de construction tels que le sable, l’eau et les graviers.

La campagne de financement participatif

Le projet “Verdissons nos cahiers” a pu être lancé grâce à la générosité de 57 donateurs, dans le cadre d’une campagne de financement participatif. Un grand merci pour votre soutien !

Mission août 2016 – Damadé

Cinq membres de Déka Éwé se sont envolés pour trois semaines en terres togolaises au mois d’août 2016.

L’équipe a été accueillie à Lomé par les membres de NEJ, l’association jumelle sur place. Quelques jours dans la capitale ont été l’occasion de faire un tour au marché pour se procurer le matériel nécessaire à la mission et aux activités prévues avec les enfants, mais aussi de signer le contrat avec l’architecte et de rencontrer les acteurs de la solidarité internationale au Togo dans le cadre de l’événement de France Volontaire.

Après quelques jours dans la capitale, ils ont rejoint le village de Damadé où le contrat pour l’école entre l’entrepreneur, l’architecte, le comité du village, Nej et Déka Éwé a été signé.

L’équipe est ensuite allée à la rencontre des enseignants et du directeur de l’école, avant que ne soient lancées les activités de sensibilisation à l’écologie avec les enfants.

Au programme de la mission : aide au chantier le matin, activités l’après-midi. Tout le monde met la main à la pâte : récupération d’eau au marigot, fouille pour les fondations, pelletage… L’architecte est également intervenue pour expliquer aux villageois les techniques de construction durable employées pour l’école.